Fouilles Oppidum

Oppidum de Notre-Dame de Pitié

Site et monument historique, Oppidum, Patrimoine historique, Antique à Marignane
  • Village perché fortifié (oppidum) identifié par des fouilles (aujourd’hui recouvertes) à partir du IVe siècle avant J.C sur la colline de Marignane

  • A partir du IVe siècle avant J.C, un village perché fortifié (oppidum) a été fondé par une population celto-ligure (les Tricorii ?) aux confins du domaine des Grecs de Marseille (Massalia).

    Mis à jour dans les années 1960 grâce aux fouilles des frères marignanais Octave et Aimé Sicard, le site a révélé à travers diverses campagnes, notamment menées par Louis Gantès, l’existence d’une agglomération de l’Âge du fer au point le plus élevé de la commune.

    Ce premier village marignanais...
    A partir du IVe siècle avant J.C, un village perché fortifié (oppidum) a été fondé par une population celto-ligure (les Tricorii ?) aux confins du domaine des Grecs de Marseille (Massalia).

    Mis à jour dans les années 1960 grâce aux fouilles des frères marignanais Octave et Aimé Sicard, le site a révélé à travers diverses campagnes, notamment menées par Louis Gantès, l’existence d’une agglomération de l’Âge du fer au point le plus élevé de la commune.

    Ce premier village marignanais s’est développé sur le promontoire de la chapelle de Notre-Dame, mais aussi sur toute la crête ouest, couvrant ainsi plusieurs hectares. Cet habitat a été déserté au début du IIe siècle avant J.-C.
    Il se compose de diverses unités d'habitation regroupées en trois îlots représentant quatre phases d'occupation. L'ensemble est ceint d'un rempart flanqué de tours et desservi par une voie charretière.
    Le mobilier archéologique comprend surtout des restes de céramique, notamment pseudo attique, d’amphores massaliètes, de vaisselle à vernis noir du Latium (délicats bols à motifs de dauphins ou de fleurons de l’atelier des Petites estampilles), de vases modelés indigènes.
    On y compte aussi une meule en basalte.

    Ces témoignages de la vie quotidienne issus des fouilles, sont visibles au musée Albert Reynaud.

    L'oppidum et la totalité des vestiges archéologiques de Notre-Dame de Pitié ont été classés monuments historiques par arrêté du 28 avril 2004. Les fouilles ont été en grande partie recouvertes, mais une signalétique permet d’en percevoir les principaux repères.

    Chaque troisième week-end de mai, une reconstitution historique sous le nom de « Grannus » est organisée par l’association de l'Atelier du Patrimoine, en partenariat avec la Ville de Marignane. Elle témoigne et propose une expérimentation de la vie à l'époque des Gaulois.

    Source Patrick Varrot, historien d’art - Février 2021
    Parking public(2 parkings gratuits à l'entré du site de la colline Notre-dame de Pitié
    Marche aisée sur piste DFCI de 15 minutes pour y accéder)
  • Environnement
    • En périphérie de la ville
Prestations
  • Equipements
    • Parking à proximité